Pneumatologie et doctrine de la grâce - S5

  • Cours (CM) 24h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) -
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Le salut opéré par la croix du Christ et par sa résurrection devait rejoindre par la mission de l’Esprit-Saint son champ effectif d’opération qui est le cœur, ou l’esprit, ou encore l’âme de tout homme créé à l’image de Dieu. Nous explorerons le vaste domaine des notions que la théologie réunit sous le nom de grâce. Il s’agira d’abord de remonter aux sources scripturaires du lexique ici en cause, en vérifiant par exemple les correspondances entre l’idée d’une relation transformante de la Trinité à chaque personne et la proclamation du « Royaume de Dieu » advenu, laquelle forme le motif principal de la prédication de Jésus. Nous suivrons pas à pas les développements des dogmes anthropologiques, selon les contextes historiques qui les ont rendus nécessaires, telle la polémique entre saint Augustin et Pélage. La méthode théologique sera particulièrement illustrée dans une matière où les interventions du Magistère (conciles de Carthage en 411, d’Orange en 529, de Trente en 1546) ont arbitré entre des formules théologiques unilatérales ou excessives. Ce faisant, nous aborderons des problématiques spéciales de l’anthropologie chrétienne en lesquelles se déploie son originalité : la grâce comme adoption filiale ; le rapport entre opération divine et liberté humaine ; la notion de surnaturel dans son rapport au concept de nature.

 

Compétences à acquérir

La méthode systématique qui articule la démarche inductive de l’herméneutique biblique avec la démarche déductive de la théologie dogmatique doit ici s’augmenter d’une compétence dans le domaine de l’œcuménisme, puisque la question de la grâce a eu une grande portée dans le mouvement de la Réforme protestante.

Bibliographie, lectures recommandées

  • TIHON, P., Art. « Grâce », dans le Dictionnaire de Spiritualité, Tome VI, col. 701-750, avec une solide bibliographie.
  • BALTHASAR, H. U. v., La Dramatique divine, II. Les personnes du drame. 1. L’homme en Dieu, Paris, P. Lethielleux (« Le Sycomore »), 1986, pp. 270-274 : « La grâce ».
  • BAUMGARTNER, Ch. La grâce du Christ, « Le mystère chrétien, Théologie dogmatique, 10 », Paris, Desclée, 1963.

Contact

Faculté de Théologie Catholique

9 PLACE DE L'UNIVERSITE
67084 STRASBOURG
0368856908

Formulaire de contact

Responsable

Philippe Vallin


LICENCE - Théologie catholique