Billet

L’encyclique Laudato si du pape François, tout le monde s’accorde à le dire, est un événement : pour la première fois un pontife romain aborde de manière systématique la question de l’écologie. Événement aussi, parce que nombre de chefs d’États et de leaders d’opinion ont salué dans ce texte un courage, une audace qui, pour le moment, semblent leur manquer.

Nombreux furent les médias, de toutes obédiences, qui se sont fait l’écho, très majoritairement positif, de l’encyclique. De manière unanime on salue un pape qui enjoint à tous les décideurs de prendre conscience de l’urgence écologique. Mais l’événement que l’écume des jours médiatique rend peut-être inaudible, la vraie révolution en profondeur, touche aux fondements même de la théologie. C’est que l’écologie selon François n’est pas d’abord une question morale, éthique ou politique. L’écologie bergoglienne se fonde sur une théologie de la Création conséquente avec elle-même. Avec l’avènement de Jean-Paul II la théologie fondamentale a intégré la question de la religion de l’autre. Avec François désormais la théologie aura aussi à prendre en charge le questionnement planétaire et cosmologique de l’évolution, qui, de la mondialisation à la question du post-humanisme, de l’exploration du cosmos à la sauvegarde de la Création, fixe pour longtemps un nouveau cadre pour la théologie fondamentale. Rien de moins que l’avenir de l’humanité est en jeu.

Cette encyclique, qui prend son temps, que son auteur définit comme une « longue réflexion à la fois joyeuse et dramatique » (§ 246), commence par décrire « ce qui se passe dans notre maison ». François évoque, comme premier enjeu crucial pour l’avenir, la question de l’eau. Question symbolique autant que radicale : celle de la vie elle-même ! Au cœur de l’encyclique se trouve une théologie évangélique de la Création qui incite à porter un regard de foi sur le monde et son histoire. Faisant écho à Léon XIII et Pie XI tout autant qu’à Paul VI, le pape se fonde sur la doctrine de l’unicité du genre humain et de la terre qui l’accueille. Mais ce faisant, François propose un déplacement, un décentrement , car il s’agit de passer de l’anthropocentrisme moderne à une humilitas inaugurale qui loin d’avilir l’homme ou de l’écraser, le rend d’autant plus grand qu’il retrouve sa condition d’enfant de Dieu. Il ne s’agit pas d’enchaîner Prométhée, il s’agit de convertir sa volonté de dominer en volonté de construire durablement.

Dans cette encyclique, le pape veut déployer une « écologie intégrale ». Puisque « tout est lié » (§ 137), cette écologie intégrale va du politique au spirituel, du dialogue interreligieux au dialogue avec la science. Voilà un concept nouveau qui va de pair avec celui de « plénitude humaine » (§ 189). « Locataire. Loca-Terre, Dieu soit loué », chantait, poète et prophète, Jean-Louis Aubert, en 1989, en parlant du destin des hommes. Les théologiens, nous sommes désormais invités par François à retrousser les manches pour construire une théologie durable. Théologiens, à vos articles, à vos livres, à vos colloques !

Michel DENEKEN


Actualité

Sur quelques enjeux dogmatiques du synode romain consacré à la famille

La réalité familiale ne relève pas tout entière, c’est trop évident, de la théologie dogmatique : le synode devra se saisir d’enjeux éthiques, canoniques, pastoraux, qui impliquent à leur tour une description sociologique, psychologique, culturelle, elle-même passablement différenciée de la famille.
Il demeure que le sacrement de mariage institue dans la Nouvelle Alliance le régime surnaturel de la réalité du couple et de la famille, et c’est dans ce cadre christologique et pneumatologique que s’inscriront au synode les reprises dogmatiques de la problématique familiale. Il n’est pas inutile d’en représenter l’actualité pour l’intelligence de la foi, sous la forme d’un elenchus méthodique :

  • Comment procurer au titre christologique d’« Époux » une signification humaine prégnante, alors que Jésus est resté célibataire et sans enfant au regard du monde ? Ceci contre une conception de ce titre qui serait trop marginale à force d’être trop sublime, et donc en rupture avec la vérité simple de l’incarnation.
  • Comment envisager la grâce du mariage devant l’horizon de la vie éternelle inaugurée dans le baptême ? L’eschatologie réunit en effet dans la charité trinitaire inamissible ceux que la charité du Fils et de l’Esprit avait commencé d’unir, selon l’économie temporelle du salut, dans l’amour conjugal et parental. « La femme de ma vie », s’exclame l’expression commune ; « la femme de ma vie éternelle », ajoute le disciple du Ressuscité.  
  • La grâce de la confirmation, qui vient au secours des opérations du psychisme humain dans leur variété qualifiée (une pensée n’est pas une émotion qui n’est pas elle-même un acte de volonté) n’est-elle pas indispensable, stricto sensu, à la performance de la grâce du mariage ? La logique de l’initiation traditionnelle (baptême, confirmation, eucharistie) peut-elle être méconnue longtemps encore au détriment de l’alliance avec Dieu et avec le prochain conjugal ?
  • Mis à part les procédures canoniques de reconnaissance de nullité du mariage sacramentel, comment peut-on rendre concevable dans le cadre systématique de la pneumatologie l’échec du « Don de Dieu » (cf. Jn 4,10) qui s’est opéré dans la grâce authentique du sacrement, lorsqu’il fut authentique ? Si la grâce du baptême a pu réussir jusqu’au martyre dont nul baptisé ne se croit capable (cf. les martyrs de la trappe de Thibarine), comment refuser à l’Esprit-Saint une puissance de sauver un mariage dont les conjoints ne se croient plus capables ?

Philippe Vallin


Lectures

  • Frédérique Poulet, Célébrer l’Eucharistie après Auschwitz. Penser la théodicée sur un mode sacramentel, « Cogitatio fidei », Cerf, Paris, 2015, 373 p.
    Comment continuer à célébrer l’Eucharistie comme un chant d’actions de grâce après l’expérience humaine du mal absolu ? Comment faire mémoire de la Pâque du Seigneur alors que le simple constat de l’expérience génocidaire met le sujet croyant face à une situation-limite de mal où, a priori, seul le silence, abasourdi, signifie l’incapacité pour l’homme d’exprimer un mal qui le dépasse dans son contenu et dans son sens ? Telle est la problématique soulevée par Frédérique Poulet dans cet ouvrage. Qualifié de « mystère d’iniquité », le mal absolu y est analysé à l’aide d’une précieuse étude concernant non seulement les récits de la cène dans les évangiles, mais aussi les divers textes liturgiques concernant les célébrations eucharistiques, notamment orientales. Cette démarche, à la fois philologique, exégétique et historique trouve une saveur singulière dès lors qu’elle est située à l’aune de sa problématique philosophique (symbolique) et théologique (kénotique). L’action eucharistique est décrite par l’auteur comme une « théodicée kénotique » récapitulant, assumant et, pour ainsi dire, transfigurant, le mystère d’iniquité, en une « kénose de gloire » dont l’eucharistie serait le lieu. « Dans un monde où le silence de Dieu face au mal pourrait paraître grandissant, le sacrement de l’Eucharistie est le lieu audacieux de l’épiphanie d’une présence de Dieu abandonnée dans la kénose » (p.330).
  • Daniel Blaj, Yves Congar, pionnier de l’œcuménisme. Comment accueillir les valeurs des autres chrétiens, « La part-Dieu », Lessius, Paris, 2015, 240 p.
    Dans cet ouvrage, l’auteur s’interroge sur les tensions inhérentes entre ecclésiologie catholique et œcuménisme dans la trajectoire, tout autant historique que théologique, d’Yves Congar. L’œcuménisme est-il réduit à être le parent pauvre, voire l’annexe apologétique, de l’ecclésiologie ? Assurément pas. Pour Daniel Blaj, l’œcuménisme chez Congar est inclus, dans sa forme même, à l’ecclésiologie catholique dans sa tradition la plus saillante : l’intégration de l’œcuménisme à une ecclésiologie catholique est l’expression de la catholicité de cette dernière. L’auteur parlera en ce sens de « l’intégration du principe ecclésiologique de l’œcuménisme ». L’œcuménisme étant ainsi de quelque manière concomitant à la catholicité de l’Eglise en tant que communion, mais aussi en tant qu’institution.
  • Christoph Theobald, Selon l’Esprit de sainteté. Genèse d’une théologie systématique, « Cogitatio fidei », Cerf, Paris, 2015, 539 p.
    « Une théologie systématique est-elle encore de mise ? Comment penser une telle entreprise théologique, fondamentale et dogmatique, à l’orée du troisième millénaire ? ». Tel est l’objectif du jésuite : redessiner à travers les styles de différents auteurs ou de différentes thématiques théologiques, les conditions de possibilité d’une théologie systématique se fondant sur une pneumatologie insufflant l’Esprit de sainteté dans l’histoire. C’est au sein de l’œuvre de Hans Urs von Balthasar que Christoph Theobald pense déceler cette libre détermination du christianisme comme style. L’acte de foi y est décrit comme perception d’une « concordance », appelée encore « argument d’authenticité ou de sainteté » : « L’acte de foi doit en effet se rendre d’abord sensible au fait « esthétique » que la figure christique se mesure par elle-même en mesurant un aspect d’elle-même par un autre pour prouver leur accord mutuel et interne ; « accord » qui est en dernière instance la « correspondance » absolue (Übereinstimmung) entre la mission du Christ et son existence, rapportées à son obéissance au Père. Nous nous approchons ici du centre même du christianisme – la sainteté du Christ comme manifestation unique du Dieu trois fois saint dans notre histoire » (p. 156). Plus qu’une genèse à l’état embryonnaire d’une théologie systématique, le jésuite propose en réalité au lecteur d’entrer dans un vaste édifice aux fondements solides et à l’architecture élevée dont le chantier nous semble être le véritable accomplissement d’une œuvre théologique tout empreinte de son style propre.

Sébastien Milazzo


Nouvelles de la faculté et autres

  • Soutenance de thèse de Monsieur Roger GIL, le lundi 26 octobre à 14 h au Palais Universitaire, salle Tauler, sur le thème « Hilaire de Poitiers questionné par l’humanité souffrante du Verbe incarné », sous la direction de Mme Françoise Vinel.
  • Colloque Recherches de science religieuse (RSR) sur le thème : « Christianisme et Judaïsme depuis Nostra Aetate » à l’occasion du 50e anniversaire du concile Vatican II, du mercredi 18 (19h30 à 21h30) au jeudi 19 (9h à 17h30) novembre 2015, au Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris. Pour les étudiants une validation est possible. Ce colloque est aussi l’occasion de la rencontre annuelle d’AETC-France (AG de 17h à 18h30 le mercredi 18). Renseignements et inscription au colloque : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Renseignements AETC-France : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
  • Le Centre Théologique de Meylan Grenoble cherche à recruter un(e) théologien(ne) http://www.ctm-grenoble.org/
    La Faculté de théologie de l’Université Catholique de Louvain recrute un(e) professeur(e) d’histoire du christianisme à temps plein.

__________________________________

Télécharger l'article au format Word ou Pdf

 

A noter  A noter

Journée d'études ambrosiennes

Publié vendredi 14 septembre 2018

La Faculté de Théologie Catholique de Strasbourg, en collaboration avec l’Institut des « Sources Chrétiennes » et l’ « Università Statale » de Milan, organise à Strasbourg, une journée d’études sur les traités d’Ambroise de Milan. Cette journée, reprenant la perspective d’une autre journée strasbourgeoise qui en 2013 a fait le point critique sur la correspondance de l’évêque milanais, vise à prendre en considération des questions ouvertes (quaestiones disputatae) concernant ses traités, à travers un nombre bien ciblé d’interventions sur des thèmes centraux de la production ambrosienne.

  • Le 15 (après midi) et 16 novembre (matin) 2018
  • en salle 409 du Bâtiment Le Portique, Côté Rue (4e étage)
  • programme (pdf)
  • argumentaire (pdf)

Ecole théologique du soir

Publié jeudi 13 septembre 2018

Ecole théologique du soir "La croix dans la théologie, la spiritualité et les arts", encadrée par Madame Annie NOBLESSE-ROCHER et Messieurs Jérôme COTTIN, Michel DENEKEN, Denis FRICKER, Christian GRAPPE, Michele CUTINO, Bertrand DUMAS, aura lieu :

  • les mercredis de 18h00 à 19h30 (octobre et novembre 2018)
  • en salle Pasteur et Tauler au Palais universitaire
  • affiche et programme (pdf)

Les horaires des Bibliothèques de l'Université de Strasbourg

Publié lundi 17 septembre 2018

Trois Bibliothèques Universitaires sont ouvertes en soirée ainsi que le samedi jusqu'à 19h :

La BNU est ouverte le samedi de 10h à 22h et le dimanche de 14h à 22h

Pour toutes autres informations (horaires de chaque BU, calendriers et horaires pendant les vacances universitaires...), vous pouvez consulter le site : bu.unistra.fr

Journée d'étude de l'ERCAM

Publié vendredi 14 septembre 2018

Une journée d'étude La Vierge Marie dans la théologie et la piété de l'Eglise ancienne et médiévale, organisée par l'Equipe de recherche sur le christianisme ancien et médiéval (ERCAM), aura lieu :

  • le 1er octobre 2018 de 9h à 17h
  • salle Pasteur (matin) et Tauler (après-midi), au Palais Universitaire
  • programme (pdf)

Colloque de théologie pratique : appel à contribution

Publié mercredi 5 septembre 2018

En vue d'un colloque de théologie pratique qui se déroulera les 4 et 5 avril prochain, veuillez trouver ci dessous un appel à contribution.

  • Les propositions de communications sont à transmettre à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour le 15 octobre 2018
  • Appel à contribution (pdf)

Réseau Alumni : à destination des diplômé.e.s

Publié jeudi 12 juillet 2018

Au moment de quitter l'Université, diplôme en poche, s'inscrire au réseau Alumni c'est rester en lien avec l'Université et avoir accès tout au long de sa vie et carrière à:

  • des offres d'emploi, 200 en ligne actuellement dont la majorité en CDI, des conseils et astuces emploi et des et les webinars à re-visionner dans notre rubrique Carrière
  • notre Alum'News, newsletter trimestrielle, des articles et témoignages dans la rubrique Savoirs
  • du parrainage en ligne, un réseau d'ambassadeurs Alumni en France et partout dans le monde, un service d'appel à bénévolat dans la rubrique Entraide
  • des événements pour se rencontrer, un annuaire en ligne pour trouver des experts, futurs collaborateurs, et anciens camarades, des portraits d'Alumni dans la rubrique Réseautage

Pour vous inscrire connectez-vous dès à présent sur alumni.unistra.fr avec vos identifiants ENT.

  • Document réseau Alumni (pdf)

Accueil 2018-2019 Master 1 et 2

Publié jeudi 12 juillet 2018

L’accueil des étudiants qui se seront inscrits en Master 1 en Théologie Catholique pour l’année 2018-2019 se fera vendredi 14 septembre de 9h à 17h en salle Tauler, Palais Universitaire, selon le programme. La participation à cette journée d’accueil est obligatoire, rentrant dans la validation de l’UE « Méthodologie de la recherché universitaire » et étant finalisée à l’inscription pédagogique pour l’année 2018-2019.
Les cours hebdomadaires de Master 1 débutent lundi 17 septembre 2018 et suivront l’emploi du temps qu’on trouvera d’ici peu dans le guide pédagogique de la Faculté 2018-2019 ; les cours de Master 1 donnés en session suivront le calendrier.
L’accueil des étudiants inscrits en Master 2 en Théologie Catholique pour l’année 2018-2019 se fera à l’intérieur de la première session de cette année, c’est-à-dire le 28/09/2018 à 13h en salle Tauler pour ceux qui auront choisi le bloc 1 des disciplines, et le 05/10/2018 également à 13h en salle Tauler pour ceux qui auront choisi le bloc 2. Les cours de Master 2, tous en session, sont articulés en deux blocs avec un calendrier différent.
Pour toute information sur la maquette et sur les cours donnés en Master Théologie Catholique dans l’année 2018-2019, veuillez consulter sur ce site l’espace Les formations > Diplômes nationaux ou contacter le responsable du Master, M. Cutino (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Inscription 2018-2019 en Master 1 et 2

Publié jeudi 12 juillet 2018

Les pré-inscriptions en Master de Théologie catholique en 1ère et 2ème année pour les étudiants externes (les étudiants internes ne devant pas passer par la plateforme) devront être effectuées sur la base d'un dossier présenté sur la plateforme e-candidat. Cette plateforme sera ouverte jusqu'au 30 septembre 2018.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter :

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., responsable du Master en théologie catholique
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., gestionnaire de scolarité

Nouveauté : Le défi de la fraternité

Publié vendredi 29 juin 2018

Le livre : "Le défi de la fraternité. The Challenge of fraternity. Die Herausforderung der Geschwisterlichkeit." Marie-Jo THIEL, Marc FEIX (éds.) est disponible. Vous trouverez ci dessous le flyer ainsi que le bon de commande.

  • Flyer et bon de commande (pdf)

M2 Interreligieux et Société

Publié vendredi 29 juin 2018

Responsable : M. Denis FRICKER

Le parcours Master 2 européen « Interreligieux et société » est issu du projet INTER-RELIGIO « Religions et convictions en partage », un réseau interuniversitaire transfrontalier entre la France, l’Allemagne et la Suisse, qui a pour objectif de répondre, au moyen d’une réflexion académique coordonnée, aux défis posés par la cohabitation religieuse dans nos sociétés.
Plus spécifiquement, ce Master 2, unique dans le paysage universitaire public français, a pour sujet la question de la connaissance de l’interreligieux et de la pratique du dialogue interreligieux.
Les enseignements dégagent les particularités propres à chaque religion et les principes communs à toutes les religions en insistant sur les constructions doctrinales et l'interprétation des textes fondateurs.
Cette formation est assurée par des enseignants-chercheurs de l’Université de Strasbourg et de l’Unité mixte de recherche (UMR) 7354 « Droit, Religion, Entreprise et Société » (DRES), tout en bénéficiant d’un suivi de l’Institut de l’interreligieux, un consortium de vingt-six universitaires français, allemands et suisses qui s’engagent à relever ces défis sociétaux contemporains par l’échange de savoirs, la recherche et la formation d’excellence et l’innovation de pointe, et également d’un soutien financier des Fonds Européens de Développement Régional (FEDER)–Programme INTERREG Rhin supérieur. Le projet a été labellisé EUCOR-Le Campus européen.

Cette nouvelle formation s'adresse à tout étudiant intéressé par une approche des faits religieux selon la perspective du dialogue et possédant déjà des connaissances préalables en théologie, histoire des religions ou en sciences humaines et sociales.
Il s’adresse notamment aux actuels ou futurs ministres du culte ou cadres religieux, aux enseignants de religion ou intervenants de l’Éducation au dialogue interreligieux et interculturel (EDII), aux aumôniers, aux acteurs associatifs de l'interreligieux, aux agents de l’administration de l’État et des collectivités territoriales, aux professionnels de la communication soucieux de parfaire leurs connaissances et leurs compétences en matière de dialogue interreligieux.

Le dossier de candidature (préinscription) est à envoyer au secrétariat de la Faculté de théologie catholique (Mr. Vincent FOSELLE 03.68.85.68.23, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et sera examiné par le responsable du Master 2.

  • Inscription administrative : du 23 juillet au 30 septembre 2018
  • Présentation du Master 2 (à venir)
  • Dépliant (pdf)

Sécurité Sociale : Informations

Publié mercredi 6 juin 2018

Vous trouverez, ci dessous, des liens résumant les nouvelles mesures en matière de sécurité sociale :

Contribution Vie Etudiante et de Campus : Informations

Publié mercredi 6 juin 2018

Vous trouverez deux liens pour toutes informations concernant la Contribution Vie Etudiante et de Campus (CVEC) :

Aménagements d'examens

Publié jeudi 31 mai 2018

Veuillez trouver ci dessous les informations concernant les dates butoirs
pours les demandes d'aménagements d'examens et de concours pour l'année 2018-2019 :

Informations Parcoursup

Publié jeudi 24 mai 2018

Pour comprendre les réponses de l'Université de Strasbourg sur Parcoursup, connaitre les dates de l'inscription administratives ainsi que les aménagements pédagogiques :

  • vous pouvez consultez le lien suivant : Parcoursup

offres d'emploi réseau Alumni

Publié mercredi 16 mai 2018

Découvrez les offres d'emploi déposées sur le site des alumni* : alumni.unistra.fr
Pensez à vous inscrire au réseau préalablement avec vos identifiants ENT !

Vous allez terminer vos études prochainement ?

Vous poursuivez vos études ?

  • Retrouvez les portraits des alumni, une source d’information inspirante pour votre future carrière.

* Le réseau Alumni de l’Unistra regroupe les diplômés, doctorants et personnels de toutes les facultés, écoles et instituts de l’Unistra et de ses 3 anciennes universités, Louis Pasteur, Marc Bloch et Robert Schuman.

Reprises d'études en formation continue

Publié mercredi 4 avril 2018

Pour toutes demandes d'informations concernant une inscription dans un diplôme en formation continue, vous pouvez consultez :

  • le guide du service de la formation continue guide
  • le site du service de la formation continue site

Candidatures rentrée 2018-2019

Publié jeudi 29 mars 2018

Pour connaitre les procédures d'admission de la rentrée 2018-2019 à l'Université de Strasbourg :

Eucor - Le Campus européen

Publié jeudi 16 novembre 2017

Le Campus européen souhaite sensibiliser les étudiants strasbourgeois aux différentes possibilités de formations dans les universités de Basel, Freiburg, Haute-Alsace et du Karlsruher Institut für Technologie.