Billet : Un génocide en terre chrétienne catholique, le Rwanda (1959-1994)

Le Rwanda est devenu célèbre en 1994 en raison de la tentative d'extermination totale des Tutsi, avec leurs amis-parents-soutiens parmi les Hutu et les Twa : entre 800 000 et un million de victimes en trois mois, avec comme armes principales des outils agricoles, la machette en particulier.

En proportion, l'artisanat génocidaire rwandais a fait bien plus de morts que le système industriel nazi (1940-1945), plus que le Goulag stalinien, plus que les rizières maudites des Khmers rouges (1975-1979) ; il n'y a guère que le premier génocide de la Modernité, celui des Arméniens en 1915 pratiqué par le régime Jeune-Turc de l'empire ottoman, qui atteigne ce degré d'efficacité et de célérité dans l'horreur. Ce qui fait la spécificité du génocide des Tutsi du Rwanda n'est presque jamais relevé : des chrétiens hutu, très majoritairement catholiques (environ 70 % de la population en 1994), ont exterminé d'autres chrétiens surtout tutsi, sans respect des prêtres, religieux et religieuses, séminaristes, en profanant les églises qui telle celle de Nyamata furent le théâtre de boucheries. Le catholicisme contemporain, si avide de repentance, ne s'est pas penché sur ce scandale à faire hurler les pierres : sans doute parce que le nombrilisme occidental tend à marginaliser ce qui ne l'affecte pas directement ou bien, à la façon de Bernard Lugan, il écarte la difficulté par une prétendue christianisation superficielle. Taux record de pratique religieuse, catéchèse longue et précocement inculturée, engagement des laïcs massif – l'homme-orchestre du génocide, Théoneste Bagosora, était un dirigeant de la puissante Légion de Marie –, séminaires pleins, 2,5 fois plus de vocations sacerdotales qu'en France : une chrétienté superficielle, vraiment ?

Un jeune théologien catholique américain, James Jay Carney, a soutenu une thèse en 2011 qui a été publiée en 2013. Il y relève le défi, en historien de l'Église contemporaine, d'étudier la part proprement catholique d'un génocide dont les spécialistes nient la dimension religieuse car, mise à part la minuscule minorité musulmane (< 2%) qui a localement été menacée, des catholiques ont « coupé », brûlé, noyé des catholiques, des protestants ont tué d'autres protestants. Rien de semblable aux guerres de religion du XVIe siècle en France ou aux abominations de « l'État islamique » en Irak et Syrie. J.J Carney explique avec méthode et sur la base d'un solide corpus de sources comment ce « royaume chrétien » sous tutelle belge devint une république indépendante tout aussi chrétienne en 1959-1962, avec un Grégoire Kayibanda et ses compagnons du parti Parmehutu tous très proches de l'Église, le premier président constitutionnel ayant été jociste puis à la direction du journal catholique et ayant fondé avec son épouse la Légion de Marie dans le pays. Il montre aussi comment l'épiscopat, mené par le Père blanc suisse André Perraudin, et à l'exception de Mgr Bigirumawmi, a assimilé la Question sociale réelle au Rwanda à une lecture ethnicisée (Hutu opprimés contre Tutsi oppresseurs). La doctrine sociale de l'Église, l'option préférentielle pour les pauvres présente à Vatican II et consacrée à Medellin, l'essor de la démocratie chrétienne, tout a concouru à la mise en place d'un État bien en phase avec Dignitatis humanae, à la fois laïque dans sa forme et bienveillant envers le catholicisme, un exemple de séparation en trompe-l'oeil imaginée par Jacques Maritain. Le Rwanda des Ière et IIe Républiques est en phase avec les idéaux de Vatican II, ce que ne souligne pas l'auteur qui a (trop) été à l'école des jésuites américains, ses évêques en 1962 (3 sur 4 sont autochtones) ont tous été dans la majorité conciliaire et s'en réclament ardemment. La faute de Mgr Perraudin et avec lui de la hiérarchie rwandaise fut celle observée en 1938 avec le « Heil Hitler Kardinal » de Vienne : une excessive immersion dans la société de son temps. Pour l'archevêque de Kabgayi et ses confrères comme Mgr Vincent Nsengiyumva, assassiné par le F.P.R. en représailles en 1994, le modèle néo-intransigeant, héritage révisé par le Concile de l'État confessionnel syllabusien, a été trop prégnant au point de se laisser aller à cautionner un pouvoir qui dérivait en dehors des 10 Commandements dès les massacres de 1963-1964.


La parole du mois

« On ne peut geler l'autorité magistérielle de l'Église à l'année 1962 – ceci doit être bien clair pour la Fraternité [sacerdotale Saint Pie X]. Cependant, à certains de ceux qui se proclament comme de grands défenseurs du Concile, il doit aussi être rappelé que Vatican II renferme l'entière histoire doctrinale de l'Église. Celui qui veut obéir au Concile, doit accepter la foi professée au cours des siècles et il ne peut couper les racines dont l'arbre vit. » (Benoît XVI, Lettre aux évêques de l'Église catholique au sujet de la levée de l'excommunication des quatre évêques consacrés par Mgr Lefebvre, 10 mars 2009).

Entre l'évolutionnisme condamné d'un Alfred Loisy et le providentialisme au premier degré de l'histoire sainte d'antan, l'historien(ne) de l'Église moderne et contemporaine travaille à éclairer, à l'instar des autres disciplines de la théologie mais pas moins qu'elles, ce qu'est « la foi professée au cours des siècles » et par ex. comment l'année 1962 a pu être relue, idéologisée, brouillée, combien le monde « de ce temps » (cf. Gaudium et spes) a changé depuis la clôture du concile Vatican II.


Lectures pour approfondir le sujet du billet

Hélène DUMAS, Le Génocide au village. Le massacre des Tutsi au Rwanda, Seuil, 2014, 384 p.

  • Publication de la thèse qui a choisi une approche micro-historique : quelques secteurs d'une commune pas très éloignée de la capitale Kigali sont étudiés au microscope pour la période 1990 (début des incursions du F.P.R.) à la fin du génocide en 1994 et au triomphe du F.P.R. L'auteur reconstitue les événements, les discours, les modes et les lieux de tueries avec une minutie qui par endroit glace le sang Elle reconnaît n'avoir pas pris le religieux comme objet d'étude alors qu'il affleure partout dans le livre au fil des témoignages. Elle m'a confié vouloir s'atteler à cette tâche dans le futur.

James Jay CARNEY, Rwanda Before the Genocide. Catholic Politics and Ethnic Discourse in the Late Colonial Era, Oxford University Press USA, 2013, 358 p. [Le Rwanda avant le génocide. Politique catholique et discours ethnique à la fin de l'époque coloniale.]

  • L'ouvrage fait la part belle, d'où son titre, à la période 1950-1962 mais il évoque largement le premier XXe siècle avec les phases de l'évangélisation qui débute en 1900 et surtout il aborde les deux crises (1963-1964 et 1973) qui annoncent le génocide de 1994.

Bernard LUGAN, Rwanda, le génocide, l'Église et la démocratie, Éd. Du Rocher, 2004, 242 p.

  • On a évoqué le principal reproche fait à cette analyse qui s'appuie en outre à l'excès sur l'historiographie « ethnicisée » du premier XXe siècle.

Jean-Pierre CHRETIEN, Marcel KABANDA, Rwanda, racisme et génocide. L'idéologie hamitique, Belin, 2013, 304 p.

  • L'idéologie « hamitique » – en référence à la figure biblique de Ham – forgée à la fin du XIXe siècle en Europe est disséquée dans sa genèse et les auteurs montrent qu'elle informe les représentations dès le premier colonisateur allemand du Ruanda-Urundi puis des autorités de tutelle belges et jusqu'aux Pères blancs, spécialement avec Mgr Léon Classe, bien en amont de la décision d'inscrire la mention tutsi-hutu-twa sur les cartes d'identité. Toutefois la démonstration tend à minimiser la distinction sociale dominante tutsi-hutu, distinction qui se durcit au XIXe siècle dès avant l'arrivée du colonisateur allemand. Allemands et Belges l'ont trouvée mais, du fait de l'idéologie hamitique, ont parachevé un processus amorcé sous Kigeli IV Rwabugiri (1853-1895), avant-dernier souverain indépendant d'un Rwanda en expansion au détriment des petits États à dynasties hutu du Nord.

Jean-Pierre CHRETIEN, Jean-François DUPAQUIER, Burundi 1972 au bord des génocides, Karthala, 2007, 496 p.

  • Il est indispensable pour comprendre l'histoire du Rwanda contemporain de s'intéresser à celle de son voisin, un royaume de même culture (les langues locales sont très proches) devenu république en 1966 mais longtemps sous une dominante tutsi. Les massacres au Burundi, spécialement celui de 1972, ont été perpétrés par l'armée tutsi contre les élites hutu, soit le miroir inversé du Rwanda. Les auteurs évoquent l'attitude contrastée de l'Église burundaise en 1972, le pays est le plus catholique d'Afrique juste devant le Rwanda ; des résistances plus nombreuses ont été observées. En 1994, alors que le président hutu burundais était tué avec son homologue rwandais, Juvénal Habyarimana, dans l'attentat contre l'avion qui ramenait ce dernier à Kigali, une union nationale a coupé court aux violences au Burundi tandis que le jour-même, le génocide démarrait au Rwanda.

André PERRAUDIN, Un évêque au Rwanda. « Par-dessus tout la charité », les six premières années de mon épiscopat, Éd. Saint-Augustin, 2003, 443 p.

  • Le plaidoyer pro-domo de l'évêque (1914-2003) qui a joué, avec la tutelle belge au départ, un rôle déterminant pour le Rwanda à partir de sa nomination comme Vicaire apostolique en 1956 et jusqu'à la fin de la IIe République en 1994. Il ne regrette rien... et il importe de comprendre pourquoi.

Parmi les parutions récentes :

Philippe LEVILLAIN, La Papauté foudroyée. La face cachée d'une renonciation, Tallandier, 2015, 254 p.

  • Faute de dévoiler une quelconque « face cachée », l'ouvrage est une brève synthèse du pontificat de Benoît XVI et des débuts de celui du pape François.

Nouvelles de la faculté et autres lieux

Après la première expérience d'E.C.I. (évaluation continue intégrale en Licence) en 2013-2014, une nouvelle formule s'achèvera courant juillet, avec la première session de rattrapage juxtaposée au régime E.C.I.
Puisse-t-elle être favorable aux étudiants sérieux et travailleurs qui jouiront ensuite, comme les enseignants et le secrétariat, d'un repos amplement mérité.

Luc Perrin


  • Pour préparer les Semaines sociales de France 2015 : Visioconférence – Stammtisch, Mardi 2 juin à 19 h 15 au FEC, 17, place Saint-Etienne. « Quel apport du christianisme dans l’espace public ? » avec le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, M. Jean Picq, président de Chambre honoraire à la Cour des Comptes, professeur à Sciences Po, P. Alain Thomasset, sj, professeur de théologie morale au Centre Sèvres-Facultés jésuites de Paris, président de l’Association de théologiens pour l’étude de la morale (ATEM). Une brève présentation de la session sera faite en fin de conférence. La discussion se poursuivra sur place à Strasbourg autour d’un verre et de bretzels...
  • Soutenance de thèse de Monsieur Jean MACÉ, le samedi 13 juin à 14h en salle 47 au Palais Universitaire, sur le thème « Pénitence et rémission des péchés dans les communautés chrétiennes des IIème et IIIème siècles. De la Didachè à la Didascalie ».
  • Le congrès annuel de l'ATEM (Association de théologiens pour l'étude de la morale) aura lieu à Trento (Italie) du 26 au 29 août 2015 et sera consacré à la question : « Quelle identité de l'éthique théologique aujourd'hui ? Pour quel service ? » Il est possible de participer sans être membre de l'ATEM.
  • Congrès international de l'Association Européenne de Théologie Catholique à Leuven (Belgique) du 17 au 20 septembre 2015 sur le thème : « L'âme de la théologie. Sur le rôle de l'Écriture en théologie ». Cette rencontre qui a lieu tous les deux ans réunit quelque 250 théologiens européens de toutes disciplines. Mais on peut participer sans être membre de l'association. La section française est présidée par Marie-Jo Thiel. Répondez à l'appel à communications, au Prix de l'article ou livre en théologie, inscrivez-vous :
  • Colloque universitaire international à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Don Bosco (1815) à Lyon du 14 au 16 octobre 2015 sur le thème Les intuitions pédagogiques de Don Bosco. Renseignements et inscriptions : www.centrejeanbosco.com

__________________________________

Télécharger l'article au format Word ou Pdf

 

A noter  A noter

Journée d'études ambrosiennes

Publié vendredi 14 septembre 2018

La Faculté de Théologie Catholique de Strasbourg, en collaboration avec l’Institut des « Sources Chrétiennes » et l’ « Università Statale » de Milan, organise à Strasbourg, une journée d’études sur les traités d’Ambroise de Milan. Cette journée, reprenant la perspective d’une autre journée strasbourgeoise qui en 2013 a fait le point critique sur la correspondance de l’évêque milanais, vise à prendre en considération des questions ouvertes (quaestiones disputatae) concernant ses traités, à travers un nombre bien ciblé d’interventions sur des thèmes centraux de la production ambrosienne.

  • Le 15 (après midi) et 16 novembre (matin) 2018
  • en salle 409 du Bâtiment Le Portique, Côté Rue (4e étage)
  • programme (pdf)
  • argumentaire (pdf)

Ecole théologique du soir

Publié jeudi 13 septembre 2018

Ecole théologique du soir "La croix dans la théologie, la spiritualité et les arts", encadrée par Madame Annie NOBLESSE-ROCHER et Messieurs Jérôme COTTIN, Michel DENEKEN, Denis FRICKER, Christian GRAPPE, Michele CUTINO, Bertrand DUMAS, aura lieu :

  • les mercredis de 18h00 à 19h30 (octobre et novembre 2018)
  • en salle Pasteur et Tauler au Palais universitaire
  • affiche et programme (pdf)

Les horaires des Bibliothèques de l'Université de Strasbourg

Publié lundi 17 septembre 2018

Trois Bibliothèques Universitaires sont ouvertes en soirée ainsi que le samedi jusqu'à 19h :

La BNU est ouverte le samedi de 10h à 22h et le dimanche de 14h à 22h

Pour toutes autres informations (horaires de chaque BU, calendriers et horaires pendant les vacances universitaires...), vous pouvez consulter le site : bu.unistra.fr

Journée d'étude de l'ERCAM

Publié vendredi 14 septembre 2018

Une journée d'étude La Vierge Marie dans la théologie et la piété de l'Eglise ancienne et médiévale, organisée par l'Equipe de recherche sur le christianisme ancien et médiéval (ERCAM), aura lieu :

  • le 1er octobre 2018 de 9h à 17h
  • salle Pasteur (matin) et Tauler (après-midi), au Palais Universitaire
  • programme (pdf)

Colloque de théologie pratique : appel à contribution

Publié mercredi 5 septembre 2018

En vue d'un colloque de théologie pratique qui se déroulera les 4 et 5 avril prochain, veuillez trouver ci dessous un appel à contribution.

  • Les propositions de communications sont à transmettre à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour le 15 octobre 2018
  • Appel à contribution (pdf)

Réseau Alumni : à destination des diplômé.e.s

Publié jeudi 12 juillet 2018

Au moment de quitter l'Université, diplôme en poche, s'inscrire au réseau Alumni c'est rester en lien avec l'Université et avoir accès tout au long de sa vie et carrière à:

  • des offres d'emploi, 200 en ligne actuellement dont la majorité en CDI, des conseils et astuces emploi et des et les webinars à re-visionner dans notre rubrique Carrière
  • notre Alum'News, newsletter trimestrielle, des articles et témoignages dans la rubrique Savoirs
  • du parrainage en ligne, un réseau d'ambassadeurs Alumni en France et partout dans le monde, un service d'appel à bénévolat dans la rubrique Entraide
  • des événements pour se rencontrer, un annuaire en ligne pour trouver des experts, futurs collaborateurs, et anciens camarades, des portraits d'Alumni dans la rubrique Réseautage

Pour vous inscrire connectez-vous dès à présent sur alumni.unistra.fr avec vos identifiants ENT.

  • Document réseau Alumni (pdf)

Accueil 2018-2019 Master 1 et 2

Publié jeudi 12 juillet 2018

L’accueil des étudiants qui se seront inscrits en Master 1 en Théologie Catholique pour l’année 2018-2019 se fera vendredi 14 septembre de 9h à 17h en salle Tauler, Palais Universitaire, selon le programme. La participation à cette journée d’accueil est obligatoire, rentrant dans la validation de l’UE « Méthodologie de la recherché universitaire » et étant finalisée à l’inscription pédagogique pour l’année 2018-2019.
Les cours hebdomadaires de Master 1 débutent lundi 17 septembre 2018 et suivront l’emploi du temps qu’on trouvera d’ici peu dans le guide pédagogique de la Faculté 2018-2019 ; les cours de Master 1 donnés en session suivront le calendrier.
L’accueil des étudiants inscrits en Master 2 en Théologie Catholique pour l’année 2018-2019 se fera à l’intérieur de la première session de cette année, c’est-à-dire le 28/09/2018 à 13h en salle Tauler pour ceux qui auront choisi le bloc 1 des disciplines, et le 05/10/2018 également à 13h en salle Tauler pour ceux qui auront choisi le bloc 2. Les cours de Master 2, tous en session, sont articulés en deux blocs avec un calendrier différent.
Pour toute information sur la maquette et sur les cours donnés en Master Théologie Catholique dans l’année 2018-2019, veuillez consulter sur ce site l’espace Les formations > Diplômes nationaux ou contacter le responsable du Master, M. Cutino (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Inscription 2018-2019 en Master 1 et 2

Publié jeudi 12 juillet 2018

Les pré-inscriptions en Master de Théologie catholique en 1ère et 2ème année pour les étudiants externes (les étudiants internes ne devant pas passer par la plateforme) devront être effectuées sur la base d'un dossier présenté sur la plateforme e-candidat. Cette plateforme sera ouverte jusqu'au 30 septembre 2018.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter :

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., responsable du Master en théologie catholique
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., gestionnaire de scolarité

Nouveauté : Le défi de la fraternité

Publié vendredi 29 juin 2018

Le livre : "Le défi de la fraternité. The Challenge of fraternity. Die Herausforderung der Geschwisterlichkeit." Marie-Jo THIEL, Marc FEIX (éds.) est disponible. Vous trouverez ci dessous le flyer ainsi que le bon de commande.

  • Flyer et bon de commande (pdf)

M2 Interreligieux et Société

Publié vendredi 29 juin 2018

Responsable : M. Denis FRICKER

Le parcours Master 2 européen « Interreligieux et société » est issu du projet INTER-RELIGIO « Religions et convictions en partage », un réseau interuniversitaire transfrontalier entre la France, l’Allemagne et la Suisse, qui a pour objectif de répondre, au moyen d’une réflexion académique coordonnée, aux défis posés par la cohabitation religieuse dans nos sociétés.
Plus spécifiquement, ce Master 2, unique dans le paysage universitaire public français, a pour sujet la question de la connaissance de l’interreligieux et de la pratique du dialogue interreligieux.
Les enseignements dégagent les particularités propres à chaque religion et les principes communs à toutes les religions en insistant sur les constructions doctrinales et l'interprétation des textes fondateurs.
Cette formation est assurée par des enseignants-chercheurs de l’Université de Strasbourg et de l’Unité mixte de recherche (UMR) 7354 « Droit, Religion, Entreprise et Société » (DRES), tout en bénéficiant d’un suivi de l’Institut de l’interreligieux, un consortium de vingt-six universitaires français, allemands et suisses qui s’engagent à relever ces défis sociétaux contemporains par l’échange de savoirs, la recherche et la formation d’excellence et l’innovation de pointe, et également d’un soutien financier des Fonds Européens de Développement Régional (FEDER)–Programme INTERREG Rhin supérieur. Le projet a été labellisé EUCOR-Le Campus européen.

Cette nouvelle formation s'adresse à tout étudiant intéressé par une approche des faits religieux selon la perspective du dialogue et possédant déjà des connaissances préalables en théologie, histoire des religions ou en sciences humaines et sociales.
Il s’adresse notamment aux actuels ou futurs ministres du culte ou cadres religieux, aux enseignants de religion ou intervenants de l’Éducation au dialogue interreligieux et interculturel (EDII), aux aumôniers, aux acteurs associatifs de l'interreligieux, aux agents de l’administration de l’État et des collectivités territoriales, aux professionnels de la communication soucieux de parfaire leurs connaissances et leurs compétences en matière de dialogue interreligieux.

Le dossier de candidature (préinscription) est à envoyer au secrétariat de la Faculté de théologie catholique (Mr. Vincent FOSELLE 03.68.85.68.23, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et sera examiné par le responsable du Master 2.

  • Inscription administrative : du 23 juillet au 30 septembre 2018
  • Présentation du Master 2 (à venir)
  • Dépliant (pdf)

Sécurité Sociale : Informations

Publié mercredi 6 juin 2018

Vous trouverez, ci dessous, des liens résumant les nouvelles mesures en matière de sécurité sociale :

Contribution Vie Etudiante et de Campus : Informations

Publié mercredi 6 juin 2018

Vous trouverez deux liens pour toutes informations concernant la Contribution Vie Etudiante et de Campus (CVEC) :

Aménagements d'examens

Publié jeudi 31 mai 2018

Veuillez trouver ci dessous les informations concernant les dates butoirs
pours les demandes d'aménagements d'examens et de concours pour l'année 2018-2019 :

Informations Parcoursup

Publié jeudi 24 mai 2018

Pour comprendre les réponses de l'Université de Strasbourg sur Parcoursup, connaitre les dates de l'inscription administratives ainsi que les aménagements pédagogiques :

  • vous pouvez consultez le lien suivant : Parcoursup

offres d'emploi réseau Alumni

Publié mercredi 16 mai 2018

Découvrez les offres d'emploi déposées sur le site des alumni* : alumni.unistra.fr
Pensez à vous inscrire au réseau préalablement avec vos identifiants ENT !

Vous allez terminer vos études prochainement ?

Vous poursuivez vos études ?

  • Retrouvez les portraits des alumni, une source d’information inspirante pour votre future carrière.

* Le réseau Alumni de l’Unistra regroupe les diplômés, doctorants et personnels de toutes les facultés, écoles et instituts de l’Unistra et de ses 3 anciennes universités, Louis Pasteur, Marc Bloch et Robert Schuman.

Reprises d'études en formation continue

Publié mercredi 4 avril 2018

Pour toutes demandes d'informations concernant une inscription dans un diplôme en formation continue, vous pouvez consultez :

  • le guide du service de la formation continue guide
  • le site du service de la formation continue site

Candidatures rentrée 2018-2019

Publié jeudi 29 mars 2018

Pour connaitre les procédures d'admission de la rentrée 2018-2019 à l'Université de Strasbourg :

Eucor - Le Campus européen

Publié jeudi 16 novembre 2017

Le Campus européen souhaite sensibiliser les étudiants strasbourgeois aux différentes possibilités de formations dans les universités de Basel, Freiburg, Haute-Alsace et du Karlsruher Institut für Technologie.