• Le P. Philippe VALLIN est Professeur de théologie systématique, assesseur du Doyen et directeur du master.
  • Né en 1956, il est prêtre du diocèse de Nancy. De 2003 à 2007, il a exercé les fonctions de secrétaire de la Commission doctrinale des évêques de France. En 2009, le pape Benoît XVI l’a nommé membre de la Commission Théologique Internationale (C.T.I.) pour un mandat de cinq ans, durant lequel il a présidé la sous-commission chargée du document : Dio Trinità, unità degli uomini. Il monoteismo cristiano contro la violenza (trad. franç. Paris, Salvator, 2014). Le pape François l’a nommé pour un nouveau mandat de cinq ans (2014-2019).
  • Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, il fut étudiant à l’Université Grégorienne de Rome pour le baccalauréat de théologie et la licence canonique de théologie dogmatique, et à Strasbourg pour le D.E.A. et le doctorat de théologie catholique.
  • Directeur du master, il assure en particulier le suivi des étudiants des semestres 3 et 4. Il enseigne en licence les disciplines de l’anthropologie théologique, la doctrine de la grâce, la protologie et l’eschatologie, ainsi que la christologie fondamentale et la sotériologie. Il dirige le séminaire de master pour la recherche en dogmatique.
  • Il est expert de l’AVEPRO, l’agence d’évaluation du Saint-Siège pour les universités catholiques. Il est également expert externe du Collège doctoral de l’Institut Catholique de Toulouse.
  • Vice-président de la section 76 du CNU et président de la commission des experts scientifiques de la faculté de Théologie, il est en outre membre du Conseil de Faculté et du Conseil de l’École doctorale.

CHAMP DE RECHERCHES

L’économie trinitaire du salut en Jésus-Christ, déployée selon les missions des Personnes divines, forme le foyer de convergence de travaux variés. L’inclination va ici vers la théologie spéculative, plutôt que vers la théologie positive, dans un examen du système que font entre eux et avec le monde les mystères révélés, en vertu de la double analogie chère aux thomistes, analogie de la foi et analogie de l’être. La métaphysique classique demeure l’instrument de compréhension et de diction des données de la Révélation, même si l’on s’attache à prévenir le psittacisme de la répétition doctrinale par un authentique renouvellement du regard sur les événements de l’histoire du salut.

Leur phénoménalité singulière, en particulier, susceptible de nourrir les réflexions d’une esthétique du christianisme autour de la notion générale de théophanie, organise ici la recherche toujours vive de théologie fondamentale, à laquelle doit s’articuler ensuite le raisonnement dogmatique. La transmission pédagogique ou savante des mystères suppose de toute façon leur patiente contemplation, comme y invite la devise de l’ordre dominicain.

L’option méthodique ainsi décrite explique la préférence avouée pour les grandes œuvres systématiques de la théologie, à commencer par celle de saint Thomas d’Aquin, pour laquelle on n’oserait se poser en médiéviste spécialisé, quoique recevant des historiens de la pensée thomasienne la documentation mise à jour. L’œuvre de Hans-Urs von Balthasar, compte tenu de son ambition intégrale, est avec celle du P. de Lubac un des lieux les plus assidûment fréquentés.

L’histoire des dogmes est mise au service de l’exposition de la foi, dans la conviction proprement théologique que l’intelligibilité positive des mystères s’élargit sous la motion du développement homogène de la doctrine, et qu’elle se consolide par l’affrontement loyal des discontinuités de circonstance.

Plusieurs domaines circonscrits de l’actualité théologique ont été par ailleurs l’objet d’une attention nouvelle, suggérée par les circonstances : la théologie de l’inscription politique de l’Église, la théologie des religions, l’histoire des théologies africaines.

Plus d'articles

  • Publications (Novembre 2017) (Pdf)
  • Enfer-Paradis-Purgatoire : récits et promesses de l'en decà (Pdf)
  • Evolutions dans l'approche de la mort (Pdf)

Contact

  • Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Tél : 03 68 85 68 27 (bureau 42)