Depuis sa création, en 1902, la Faculté de théologie catholique de Strasbourg est autorisée à conférer les grades canoniques. Ainsi, des diplômes délivrés par la Faculté sont reconnus comme canoniques.

Les diplômes préparés au sein de l'Institut de Droit Canonique (créé en 1920) et délivrés par la Faculté de Théologie Catholique dans laquelle l'Institut est inséré peuvent, depuis 1924, être reconnus sous conditions par l'Eglise Catholique, permettant ainsi l'obtention des grades ecclésiastiques en Droit Canonique.

La Faculté de théologie catholique

Renseignements : M. Vallin

  • Le Master de théologie catholique est reconnu comme Baccalauréat canonique de théologie catholique.
  • Le DSTC Diplôme Supérieur de Théologie Catholique est reconnu comme Licence Canonique de théologie catholique (licentia docendi).
  • Le Doctorat de théologie catholique est un Doctorat canonique de théologie catholique, à condition d'avoir obtenu la licence canonique.

L'Institut de droit canonique

Renseignements : M. Aoun, Directeur de l'IDC

L'Institut de Droit Canonique (IDC), inséré dans la Faculté de Théologie Catholique, offre une formation complète en droit canonique, sanctionnée par des diplômes de l’Etat français (système LMD). Ces diplômes peuvent être reconnus, sous conditions, par l'Eglise Catholique, permettant l'obtention des grades ecclésiastiques correspondants :

  • Le Master en Droit Canonique (5 ans ou 10 semestres) peut être reconnu comme Licence ecclésiastique en droit canonique, à condition d'avoir le pré-requis théologique et philosophique de 2 ans ou 4 semestres.
  • Le Master 2 en Droit Canonique, spécialité droit européen comparé des religions (Ouverture reportée à la rentrée 2017-2018, sous réserve d'un nombre d'inscrits suffisant. Maquette de présentation)
  • Le Doctorat en droit canonique peut être reconnu comme Doctorat ecclésiastique en droit canonique, à condition d'avoir obtenu la Licence ecclésiastique en droit canonique et validé une année d'habilitation à préparer une thèse de doctorat ecclésiastique en droit canonique.