Billet : R. Heyer

Le capitalisme est-il moral ?

C’est un lieu commun d’affirmer que l’Église catholique n’aurait guère été attentive à la mise en place du système capitaliste, au contraire, par exemple, des calvinistes. Un seul document magistériel serait à citer dans ce contexte : l’encyclique Vix pervenit du pape Benoît XIV aux évêques d’Italie, datée du 1er novembre 1745, qui répond à une question sur la légitimité du « prêt à intérêt ». Celui-ci est volontiers compris comme le ressort du système d’entreprise moderne, fondé sur l’engagement d’une masse d’argent dans le processus de production, pour un profit servant lui-même à l’accumulation du capital. La lettre de Benoît XIV encourage-t-elle ou non l’essor du capitalisme ? C’est la question qu’on pose en général à ce texte, selon une logique du permis-défendu. Mais s’agit-il vraiment ici de décrypter le fonctionnement d’un système économique ?


Télécharger l'article complet